MURRI (R.)


MURRI (R.)
MURRI (R.)

MURRI ROMOLO (1870-1944)

L’un des fondateurs de la Démocratie chrétienne italienne. Originaire des Marches, prêtre en 1892, licencié ès lettres de l’université de Rome, où il subit l’influence de Labriola, Murri refusa un poste à la curie romaine, préférant la vie active parmi les jeunes universitaires. Il fut dès lors l’entraîneur exceptionnel de tout un mouvement d’idées sociales et de culture religieuse, dont l’organe fut la revue Cultura sociale (1898-1906). Entré en conflit avec les dirigeants plus âgés de l’Action catholique, c’est du vivant même de Léon XIII qu’il connut ses premières difficultés. En 1905, il fonda la Ligue démocratique nationale, aconfessionnelle et autonome par rapport à la hiérarchie catholique. Directement visé par l’encyclique Pieni l’animo (1906), il fut déclaré suspens en 1907 et excommunié nominativement en mars 1909, alors qu’il venait d’être élu député. Isolé, battu aux élections suivantes, il se maria en 1912 et se consacra au journalisme. Il mourut réconcilié avec l’Église, Pie XII n’ayant exigé de lui aucun désaveu de ses positions sociales et politiques passées.

Dans le climat du pontificat de Pie X, Murri a symbolisé le «modernisme politique», fort éloigné du modernisme savant condamné par l’encyclique Pascendi . Il ne touchait pas au dogme, mais gravement, parut-il, à l’institution.

Il heurtait de front les directions pontificales en matière de stratégie politique et sociale, en un temps où le mouvement catholique se trouvait en pleine mutation. Ce fut pour lui une tragédie intérieure et pour beaucoup une crise de conscience. En fait, il ne représentait qu’un des courants de la démocratie chrétienne: ce sont les autres courants et non le sien qui constituèrent en 1919 le Parti populaire italien (P.P.I.). Dans son désir de rassemblement, la Démocratie chrétienne (D.C.), née de la Libération, sut au contraire le reconnaître pour un des siens et célébra solennellement son centenaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Murri — can refer to any of following: Murri people, the indigenous Australians of Queensland Murree, a city and resort in Pakistan Marri, a Baloch tribe in Pakistan Murri (condiment), a condiment used in Arab cuisine This disambiguation page lists… …   Wikipedia

  • Murri — Nom italien qui semble provenir du sarde Murru : en Sardaigne, l adjectif murru signifie gris, il s agit donc d un surnom donné à celui qui a les cheveux gris (également sobriquet pour une personne au visage renfrogné, qui fait grise mine) …   Noms de famille

  • Murri — Romolo Murri (1860 1944) Romolo Murri (* 27. August 1870 in Monte San Pietrangeli bei Ancona, Italien; † 12. März 1944 in Rom) war ein katholischer Theologe und wurde dem katholischen Modernismus in Italien zugeordnet, er war auch Publizist und …   Deutsch Wikipedia

  • Murrí — Sp Muri nkt. Ap Murrí L u., g tė V Kolumbijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Murri — /ˈmʌri/ (say muree) noun an Aboriginal person from parts of Qld or NSW: *For some time I have wanted to put my thoughts down on what it is that spurs me on as a Murri, woman, activist, historian, mother and, of course, Sister Girl . –jackie… …   Australian English dictionary

  • Murri — Mụrri,   Romolo, italienischer Politiker, * Monte San Pietrangeli (Provinz Ascoli Piceno) 27. 8. 1870, ✝ Rom 12. 3. 1944; katholischer Priester, gehörte zur Gruppe des politisch engagierten Modernismus. 1909 wurde er exkommuniziert (1943… …   Universal-Lexikon

  • murri — mur|ri Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • MURRI — Murrius …   Abbreviations in Latin Inscriptions

  • Murri (condiment) — Murrī or Almorí (in Andalusia) was a condiment made of fermented barley or fish used in medieval Arab cuisine. There are two kinds of murrī, the more usual kind made using fermented barley, with a less common version made from fish.[1] Almost… …   Wikipedia

  • Murrí River — Basin countries Colombia The Murrí River is a river of Colombia. It drains into the Caribbean Sea via the Atrato River. See also List of rivers of Colombia References Rand McNally, The New International Atlas, 1993 …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.